top of page

100 ans d'Histoire

Le livre des 100 ANS.

"Les 100 temps du mouvement" est un ouvrage collectif dirigé par Lise Benkemoun et David Benaym qui regroupe les périodes historiques, les moments forts, les indispensables, les indémodables des Ei, à lire comme un livre de souvenirs d’enfance, de souvenirs d’en France et d’ailleurs.

Un voyage dans le temps et dans le moment présent tourné vers le futur pour chaque bat, éclai, pif, animateur et Ei de toujours.

Gorgé d’archives, d’anecdotes, de moments marqueurs de générations en générations, “Les 100 temps du mouvement” est un livre visuel et mémoriel pour revivre, comprendre, ressentir l’essence et l’ADN des Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France.

 

Edition limitée à 2023 exemplaires numérotés en vente prochainement.

P54.tif

RENCONTRE AU MAHJ.

Robert Gamzon s'adresse à un groupe d'éclaireurs israélites de France, années 1940-1943 -

Dans le cadre des projets "100 ans d'histoires" menés par les EEIF à l'occasion de leur 100ème anniversaire, une rencontre est organisée au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme sur le thème

Éclaireurs Israélites de France. Cent ans d'histoire 

Fort de leur histoire et de leur impact, les EEIF ont permis à la communauté juive de France, en en étant une des parties prenantes, son développement et son rayonnement.

Par cette conférence, saisissons l’occasion de reconnaître les actions du Mouvement en faveur de la jeunesse juive et de la communauté juive dans son ensemble. 

Retour sur l’histoire d’un mouvement qui a joué un rôle pionnier dans l’inclusion des femmes, ainsi que celle des juifs du Maghreb et du Levant.

Éclaireuses et Eclaireurs Israélites de France, 100 ans d’histoires

Dimanche 26 mars à 18h

 

En présence des historiens Johanna Lehr et Samuel Ghiles-Meilhac et de Jérémie Haddad, président des EEIF.

Rencontre animée par Ruben Honigmann.

En partenariat avec Akadem.

 

Les Éclaireurs Israélites de France sont fondés en 1923 par Robert Gamzon dit Castor, sous le patronage intellectuel d’Edmond Fleg. Durant la Seconde Guerre Mondiale, alors que les activités scoutes sont interdites, le mouvement joue un rôle actif dans le sauvetage d’un grand nombre d’enfants juifs. Pour reconstruire le judaïsme d’après-guerre dont beaucoup de figures ont malheureusement disparu pendant la Shoah, Castor et son épouse Pivert, créent l’école Gilbert Bloch (1946) qui  accueillera des EI d’Afrique du Nord parmi lesquels Léon Askénazi, dit « Manitou », élève de la première promotion, qui en deviendra le directeur. Retour sur l’histoire d’un mouvement de scoutisme qui a joué un rôle pionnier dans l’inclusion des femmes, ainsi que celle des Juifs du Maghreb et du Levant. Les EEIF, 1er mouvement de jeunesse juive en Europe, célèbrent en 2023, cent ans d’actions et d’engagements.

bottom of page